On ne présente plus Iván Fischer au public brugeois. Le chef hongrois est l'auteur d'interprétations très fidèles et passionnantes du grand répertoire orchestral. L'an dernier, il a dévoilé les secrets de la Symphonie n° 5 de Mahler avant de diriger son Budapest Festival Orchestra dans ce chef-d'oeuvre. L'orchestre s'intéresse cette fois au Tchèque Antonín Dvorák.
La carrière de compositeur de ce violoniste et organiste s'emballe dans les années 1870, lorsqu'il se détourne du style complexe allemand et enthousiasme le public avec sa musique populaire slave. Ce style plaît particulièrement à son aîné Johannes Brahms, qui le présente à l'éditeur de musique berlinois Simrock. Dvorák devient rapidement un incontournable de la vie musicale, en Europe et au-delà. Ses partitions pour orchestre très colorées témoignent d'un sens infaillible des rythmes dansés et des contretemps et d'une affinité innée pour le folklore bohémien : existait-il meilleurs interprètes que Fischer et son Budapest Festival Orchestra pour ce foisonnement orchestral ?
Budapest Festival (Concertgebouw Brugge)

't Zand 34
8000 Bruges

Quand

A partir de mercredi 16 mai 2018
jusqu'à samedi 19 mai 2018

Contact

+32 50 47 69 99

Carte locale

Vous trouverez une carte interactive ci-dessous.

Back to top