Durant la Première Guerre mondiale, au moins quatre soldats britanniques ont été fusillés dans la cour intérieure de l'hôtel de ville de Poperinge. Dans ces cellules, vous partagez les derniers moments d'un soldat condamné à mort, dont les graffitis sont les ultimes témoignages. Le poteau d'exécution a été déplacé et est désormais visible depuis les cellules. Un banc et une paroi entourent le poteau, dont ils mettent en exergue l'intimité lugubre. Des dalles en béton, marquées ci et là de l'empreinte d'une patte d'oiseau, font référence à la fragilité de l'homme. Un poème d'Erwin Mortier révèle la dimension profonde de ce site. Des panneaux et une bande audio éclarcissent le phénomène ‘shot at dawn’.

Guido Gezellestraat 1
8970 Poperinge

Information accessibilité

La cour avec le poteau d’exécution est accessible de façon autonome. Les cellules des condamnés sont accessibles moyennant assistance et un surcroît d’efforts en raison d’une porte de 78 cm de large et de l’espace de circulation limité dans les cellules.

Carte locale

Vous trouverez une carte interactive ci-dessous.

Back to top