Des cyclistes ayant des troubles sur le 'Koppenberg' (un mont belge) ©KoenDeLanghe
Lors de certaines éditions du Tour des Flandres, aussi héroïques que soient les exploits du vainqueur, ce n'est pas de lui que tout le monde parle.
Ce fut notamment le cas le 5 avril 1987. Ce jour-là, Claude Criquielion fut le premier à franchir la ligne d'arrivée à Meerbeke mais le nom qui était sur toutes les lèvres était celui de Jesper Skibby.
Ce jeune coureur danois, qui en était alors à sa deuxième saison parmi les professionnels, entamait la montée du redoutable Koppenberg après une longue échappée de 180 kilomètres. L'incident qui suivit fut l'un des événements les plus étranges de l'histoire de la reine des classiques flamandes. Totalement épuisé et à bout de forces, Skibby fut finalement contraint de quitter le bord de la route pour revenir sur les pavés. À ce moment précis, il fut doublé par la voiture du directeur de course, qui ouvrait la voie au peloton tout proche. Non seulement la voiture a percuté Skibby et l'a fait chuter sur les pavés, mais elle a ensuite roulé sur son vélo puis a poursuivi son chemin dans le Koppenberg. Avec un vélo en miettes, dans la consternation générale, le Tour des Flandres s'est arrêté là pour Jesper Skibby – et pour le Koppenberg. Après cet incident, cette côte fut mise hors course pour de nombreuses années et n'a été réintégrée au parcours qu'en 2002, après l'exécution des travaux d'entretien requis.
Back to top