Un Italien rugissant: Fiorenzo Magni
Au fil des ans, le Tour des Flandres a attiré de nombreux grands champions cyclistes, tant Belges qu'étrangers, en Flandre.
Certains se sont même avérés être de vrais spécialistes de l'épreuve. L'un des plus grands coureurs que la classique flamande ait jamais connu est l'Italien Fiorenzo Magni. Codétenteur du record du Tour des Flandres, Magni a été le premier – et est toujours le seul – coureur à avoir remporté trois éditions consécutives (1949, 1950 et 1951). Ce tour de force lui a valu à juste titre le surnom, curieux pour un Italien, de « il Leone delle Fiandre », le Lion des Flandres. Un surnom que Magni adorait.
Appréciant les conditions météorologiques difficiles et totalement à l'aise sur nos monts et nos pavés, Magni roulait comme un vrai Flandrien, dans toutes les courses. En 1956, pendant le Tour d'Italie, il a donné un exemple extraordinaire de son incroyable détermination. Souffrant d'une fracture de la clavicule, il refusa d'abandonner et pour compenser son incapacité d'exercer de la force avec son bras gauche, il a couru en tenant entre les dents un bout de chambre à air en caoutchouc fixé à son guidon.

Fiorenzo Magni est décédé à l'âge de 92 ans le 19 octobre 2012, juste une semaine après que nous l'avions rencontré chez lui, à Monticello Brianza. 

Puisez l'inspiration dans les paroles d'un champion de premier ordre et vrai Flandrien :

Back to top