Raising of the cross (c) Onze-Lieve-Vrouwekathedraal Antwerpen www.lukasweb.be art in Flanders vzw photo Hugo Maertens, http://www.lukasweb.be/fr/photo/lerection-de-la-croix

Pierre Paul Rubens compte parmi les plus grands peintres de tous les temps. Son immense héritage fait toujours la fierté et la joie de la Flandre et d’Anvers, la ville où il s’est établi. Que ce soit dans la cathédrale, au Musée des Beaux-Arts ou à la Maison Rubens: Pierre Paul Rubens est partout.  Ces trois chefs-d’œuvre témoignent de son talent extraordinaire.

Autoportrait

Self Portrait (c)Rubens House Antwerp

Rubens n’a peint que quatre autoportraits.  Il se représentait comme un gentleman distingué et conscient de lui-même. Jamais comme un peintre.  Peut-être l’œuvre Autoportrait (vers 1630) exposée à la Maison Rubens devait-elle être utilisée dans l’atelier comme modèle que ses assistants pourraient copier? 

Collection: Rubenshuis
Copyright: ©Rubenshuis

La Descente de Croix

The Descent from the Cross (c)KMSKA www.lukasweb.be -Art in Flanders vzw photo Hugo Maertens, http://www.lukasweb.be/fr/photo/la-descente-de-croix-0

En 1794, les Français transfèrent le triptyque à Paris, où il devient l’une des pièces maîtresses du Musée Central  (le Louvre actuel).  Il est ramené à Anvers en 1815 et restitué l’année suivante à son lieu d’origine, la cathédrale Notre-Dame, où il est le pendant d’un autre triptyque, l’Érection de la Croix.

Collection: Cathedral of Our Lady, Antwerp
Copyright: Cathedral of Our Lady, Antwerp ©www.Lukasweb.be - Art in Flanders VZW, photo Hugo Maertens

Venus Frigida

Venus Frigida (c)KMSKA www.lukasweb.be -Art in Flanders vzw photo Hugo Maertens, http://www.lukasweb.be/fr/photo/venus-frigida

La Venus Frigida (ou Vénus transie de froid) de Rubens est l’une des rares œuvres signées et datées par le grand maître anversois.  Au XVIIe siècle, les modèles qui acceptaient de poser nues n’étaient pas légion. Pour ses nus, Rubens prenait donc pour modèle des sculptures de l’Antiquité et de la Renaissance.  Observez Vénus vous serez peut-être à même de discerner les frissons qui parcourent son échine?

Collection: KMSKA
Copyrights: Koninklijk Museum voor Schone Kunsten Antwerpen ©www.Lukasweb.be - Art in Flanders VZW, photo Hugo Maertens

Je ne suis qu’un homme simple tenant dans la main ses vieux pinceaux et demandant à Dieu l’inspiration.
Back to top