Le style des bières belges ©www.milo-profi.be

Traditionnellement, la bière est produite à base d’eau, d’orge et de houblon.

Les ingrédients et le processus de brassage

On y ajoute parfois du blé afin de créer un arôme rafraichissant et citronné. De la levure est ajoutée au brassin issu de ce mélange, qui transforme alors les sucres en dioxyde de carbone et en alcool. Chaque brasserie dispose de sa propre souche de culture de levure, caractérisée par des propriétés spécifiques. Combinées à la sélection de différentes sortes de malts et de houblon, ces souches contribuent à définir le type de bière propre à leurs brasseries respectives. Les bières peuvent fermenter dans des tonneaux en bois ou subir une fermentation secondaire en bouteille.

Finishing touch

Plusieurs brasseries belges ajoutent des « céréales dures », telles que du riz et du maïs, afin de garantir le goût et l’équilibre de la bière. Bien entendu, le houblon est un ingrédient essentiel dans le processus brassicole car non seulement il confère à la bière son amertume, mais il contribue aussi à sa préservation. Outre les bières classiques au houblon amer, les brasseurs belges se tournent de plus en plus vers des variétés de houblon plus aromatiques afin de créer leurs saveurs typiques, généralement fruitées. Les brasseurs de lambic atténuent quant à eux l’amertume de leurs bières au moyen de houblon vieilli et séché.

Suivant l’exemple des recettes médiévales à base de « gruit », les brasseurs ajoutent en plus du houblon diverses variétés d’herbes et d’épices afin de créer un goût plus particulier. La coriandre et le curaçao (écorce d’orange séchée) sont fréquemment utilisés pour donner aux bières spéciales une touche plus citronnée.

Les types de bières belges

Les bières et les types de bières sont classés selon la méthode de fermentation utilisée, soit quatre au total : basse, haute, spontanée et mixte. Les deux styles de bières uniques et typiquement belges sont celles issues de la fermentation spontanée et mixte.

Back to top