48 heures à Anvers, tout en grandeur

2 jours
Anvers
Grote Markt Antwerp

À Anvers, le temps avance à vive allure. La ville recèle de multiples trésors : l'héritage artistique du grand peintre baroque Pierre Paul Rubens, une « cathédrale du rail », un port au cœur de la métropole, un centre de la mode avant-gardiste, des diamants scintillants et bien plus encore. Préparez-vous pour 48 heures à Anvers.

Jour 1

Une cathédrale du rail, des animaux et/ou des diamants

Central Station Antwerp

Une visite à Anvers ne peut commencer qu'à un endroit : la gare. Anvers-Central est non seulement une porte d’entrée pour la ville, mais aussi une attraction très spéciale. Ce chef-d’œuvre architectural est parfois appelé la cathédrale du rail. Les plafonds voûtés, les horloges monumentales et le hall d’entrée grandiose expliquent bien le pourquoi de ce surnom. Depuis 1905, des millions de voyageurs s’extasient devant cette grandeur.

Lorsque vous quittez cette merveille, vous vous retrouvez directement devant d’autres attractions. Quelques mètres plus loin s’étend en effet le Zoo d’Anvers, l’un des plus anciens zoos au monde. Si cela ne vous intéresse pas, continuez votre chemin vers le Diamond Square Mile. Ce quartier est depuis des siècles l'un des centres diamantaires les plus importants au monde. Pas moins de 84 % des diamants bruts du monde passent sous le regard attentif des diamantaires anversois. Bien entendu, ces précieuses pierres ne sont pas du goût de tous, mais une promenade le long de ces vitrines scintillantes est déjà en soi une attraction.

Rubens, partie 1

Rubens house Interior Antwerp - (c) Tomas Kubes

Après cette balade, nous mettons le cap sur le Meir. Aujourd’hui boulevard piétonnier et commerçant rempli de magnifiques bâtiments rococo, le Meir était déjà un axe important de la ville il y a cinq siècles. Figure de proue de l’art baroque et icône anversoise, Pierre Paul Rubens allait déjà y puiser de l’inspiration et s’y détendre. Cela ne lui coûtait pas de gros efforts car il vivait au coin de la rue. Son impressionnant palais de ville – conçu de ses propres mains – s’y dresse encore dans toute sa splendeur. La Maison Rubens rend hommage à la vie et à l'œuvre du peintre. En entrant dans l’ancien atelier du maître, vous découvrirez quelques-uns de ses chefs-d’œuvre comme L’Annonciation. Son travail est exposé côte à côte avec celui de ses illustres collègues comme Anthony Van Dyck et Pierre Bruegel l’Ancien. Mais attention, la Maison Rubens fermera ses portes en janvier 2023 pour une rénovation en profondeur. La grande réouverture est prévue pour 2027. Ne traînez donc pas !

Après une courte promenade dans le centre d’Anvers, une deuxième rencontre avec ce grand maître anversois est prévue. Le Musée Plantin-Moretus vous ramène au XVIe siècle, époque de Rubens. Cet impressionnant bâtiment était autrefois le cœur battant de l’imprimerie en Europe. Certaines des œuvres les plus importantes de l'époque, comme l'emblématique Utopia de Thomas More, y ont été imprimées. Les presses sont encore en quasi parfait état, les murs sont revêtus de cuir doré. L’un des dirigeants de cette imprimerie pionnière était Balthasar I Moretus, un ami d’enfance de Rubens. Il demanda à ce dernier de réaliser quelques portraits pour le bâtiment. Ces œuvres y sont toujours exposées. Une raison suffisante, selon l'UNESCO, pour inscrire ce musée comme le seul au monde sur sa liste du patrimoine mondial.

Mode révolutionnaire

MoMu, Nationalestraat - (c) Matthias De Boeck

Vous avez déjà découvert la grandeur anversoise d’antan. Il est maintenant temps de passer à la version plus moderne. Depuis des décennies, cette ville joue un rôle clé dans le domaine de la mode, grâce à son académie de mode de premier plan et à ses anciens élèves. Nous connaissons certains d’entre eux comme les Six d’Anvers. Ces six designers révolutionnaires ont bouleversé le monde de la mode au milieu des années 80. Leur travail – et celui de leurs nombreux successeurs avant-gardistes – est toujours présent à Anvers. Le quartier de la Nationalestraat reste un épicentre de la mode.

Ce quartier de la mode prouve qu’Anvers est synonyme d'innovation et d’avant-gardisme. Il en va de même dans les arts. Le Museum voor Hedendaagse Kunst Antwerpen (M HKA) – dans un ancien silo à grains – en est une preuve supplémentaire. Au rez-de-chaussée, un labyrinthe sombre est érigé dans lequel vous découvrirez l'art excitant d’illustres contemporains tels que Luc Tuymans, Guillaume Bijl et l'artiste-créateur de rêves Panamarenko. Aux autres étages, des expositions temporaires vous mettent au défi.

Panorama, restaurants et bars

Eilandje - (c) Woodmonkey - Gianni Camilleri

Après une journée bien remplie d'art et de grandeur, vous méritez bien un petit plaisir plus terrestre. Direction le quartier appelé l’Eilandje. Vous y arrivez par une agréable promenade le long des quais de l’Escaut. Un peu d’air frais, une vue imprenable sur la rivière et un passage par le château médiéval Het Steen, aujourd’hui un centre d’accueil touristique, vous plongeront dans la bonne ambiance qui y règne. Au cœur de ce quartier se trouve l’imposant Museum aan de Stroom (MAS). Ce musée urbain vaut la peine d'être visité, notamment pour le panorama à couper le souffle dont vous jouirez depuis le toit. Une visite à l’heure du coucher de soleil offre une vue féérique sur la ville.

Après en avoir profité, redescendez au pied du MAS où vous attendent de nombreux hot spots culinaires. En-cas tout simple ou grande expérience gastronomique, toutes les envies peuvent y être satisfaites. Une table conviviale est un contexte idéal pour déguster cet autre élément incontournable du patrimoine belge : la bière. Dans les nombreux bars et cafés du quartier, vous serez initié à notre sublime bière d’orge. When in Antwerp, do as the Antwerpians ! Ne manquez pas de commander un verre De Koninck, la fierté locale en matière de bière. Une (ou plusieurs) de ces bollekes vous garantiront une excellente nuit de sommeil. Car demain, vous aurez encore beaucoup à faire à Anvers.

Jour 2

Rubens, partie 2

Cathedral of Our Lady - Antwerp

Qui dit Rubens, dit Anvers, et inversement. Hier, nous avons fait connaissance avec cet artiste de génie. Aujourd'hui, nous en apprendrons encore un peu plus sur lui. Cette découverte commence par la cathédrale Notre-Dame, un monument qui orne le paysage anversois depuis le début du XIVe siècle. La cathédrale elle-même est gothique, l'intérieur baroque. Et porte la signature de Rubens. Vous y trouverez quatre de ses chefs-d’œuvre monumentaux : les triptyques L’Érection de la Croix, La Descente de la Croix, La Résurrection du Christ et le retable L’Assomption de la Vierge. La cathédrale constitue non seulement une vitrine, mais aussi un défi pour l’œuvre du maître. On y trouve également un tableau impressionnant du maître contemporain Sam Dillemans, intitulé Hommage à Rubens : la Descente de croix. Ce dialogue artistique entre deux maîtres anversois transcende les siècles.

Depuis la majestueuse cathédrale, vous vous rendrez ensuite à l’église Saint-Carolus Borromeus, parfois appelée l’église Rubens. Le maître y a signé des peintures et des sculptures. À la fois architecte, peintre et décorateur, son travail est présent dans la tour, la façade, l’autel principal, les caissons du plafond et deux chapelles. Son retable Le Retour de la Sainte Famille, peint spécifiquement pour cet endroit, a disparu pendant un certain temps, mais il a retrouvé son lieu d'origine.

Jamais deux sans trois, dit l’expression. C’est pourquoi nous vous proposons une troisième rencontre avec Rubens. Et pas la moindre : le Musée royal des Beaux-Arts d’Anvers (KMSKA). Ce magnifique musée a rouvert ses portes fin 2022, après une rénovation en profondeur qui a duré pas moins de 11 ans. Ce palais des arts abrite une impressionnante collection de plus de 13 000 œuvres d’art. De nombreux grands noms de la peinture européenne y trouvent leur place. Sans oublier la figure de proue artistique anversoise. L’époustouflante salle Rubens du KMSKA présente seize de ses tableaux, dont des pièces maîtresses comme L’Adoration des mages et Venus frigida. Le musée possède également la plus grande collection au monde d’œuvres du maître moderne James Ensor, ainsi que de pièces maîtresses de Jan van Eyck, Hans Memling, Jean Fouquet, Amedeo Modigliani, Pierre Alechinsky et bien d’autres encore.

Architecture : de l'ancien et du flambant neuf

Grote Markt Antwerp

Après cette expérience artistique vertigineuse, vous aurez bien besoin de récupérer. Rien de tel qu’un peu d'air frais : nous vous proposons donc un petit tour en ville. Le haut lieu du shopping, la Kloosterstraat – animée aussi le dimanche – mène à l’emblématique Grote Markt d’Anvers. Vous y trouverez l’hôtel de ville reconnu au patrimoine mondial de l’UNESCO, un bâtiment de la Renaissance avec quelques touches de baroque. Juste avant, vous verrez l’imposante fontaine Brabo. Celle-ci représente la légende qui donna son nom à Anvers. L’héroïque Brabo s’attaqua au géant maléfique Antigone qui terrorisait la ville. Brabo remporta la bataille, coupa la main du géant vaincu et la jeta dans l'Escaut : « hand » (main) et « werpen » (jeter) devinrent ainsi « Antwerpen ».

Après une brève leçon d’histoire et d’étymologie, nous retournons le long de l’Escaut. Vers le nord, il reste une attraction que vous n'avez pas encore vue. Pour cela, il vous faut entrer dans le port. Un lieu important car le port d'Anvers est l'un des plus grands et les plus importants d'Europe. Et pour le simple visiteur, il recèle un endroit magnifique : la Maison du Port. Cet édifice est le siège du port d’Anvers, l’un des plus grands ports d’Europe. Cette icône contemporaine est signée par l’architecte Zaha Hadid. Au-dessus d’une ancienne caserne de pompiers – conservée dans son état d’origine – elle a imaginé un diamant scintillant. Cet imposant édifice est devenu en un rien de temps un repère dans le paysage anversois.
Il forme, surtout au crépuscule, un magnifique accord final pour vos 48 heures à Anvers.

À bientôt !

Point info Anvers

SVG

Prêt à partir !

Consultez nos informations utiles pour votre voyage en Flandre :
comment s'y rendre, comment se déplacer, ainsi que quelques détails pratiques.

Vous devriez aussi aimer ces histoires