48 heures à Bruges : immersion dans le romantisme médiéval

2 jours
Bruges
Bruges ©Pieter D'Hoop - www.pdsign.be

Bruges ne se résume pas à quelques sites emblématiques. C’est l’ensemble de la capitale du romantisme qui forme un grand point d'orgue. Tout le centre-ville est classé au patrimoine de l’UNESCO. Le visiteur va de surprise en surprise. Venez la découvrir de vos propres yeux en passant 48 heures à Bruges.

Jour 1

Nos deux jours à Bruges débutent comme il se doit, par une promenade dans son centre-ville féerique. Des ruelles en pavés serpentent le long de bâtiments vieux de plusieurs siècles. Le réseau de petits canaux borde un patrimoine exceptionnellement préservé. Le tracé original des rues est presque parfaitement conservé et le paysage urbain est resté intact. Au Moyen Âge, Bruges était l'un des principaux noyaux commerciaux d'Europe. Aujourd’hui encore, la ville respire l’harmonie : aucune fausse note ni dissonance, dans une symphonie parfaite.

 

Ville du patrimoine mondial de l'UNESCO

Bruges ©Pieter D'Hoop - www.pdsign.be

Nous débutons cette promenade unique sur la Grand-Place. Cette place centrale est le cœur battant de la ville depuis des siècles. Depuis des siècles également, le Beffroi, avec ses 83 mètres de hauteur, est l’un des plus hauts points de Bruges. L’exercice ne vous fait pas peur ? Partez à la conquête des 366 marches de cet édifice. L’ascension vous mènera près du carillon et ses 47 cloches. Au sommet, vous serez récompensé par un magnifique panorama sur la ville. Besoin de repos après cette aventure ? La Grand-Place est l’emplacement permanent des cochers et de leurs chevaux, qui se feront un plaisir de vous emmener en balade pour découvrir tous les points forts de Bruges.

Mais nous pouvons aussi poursuivre notre exploration à pied. En passant devant les charmantes petites boutiques de la Wollestraat, vous atteindrez le Dijver, l’une des parties des canaux de Bruges. Ces canaux, surmontés de petits ponts historiques, sont typiques de la ville. Au bout de cette petite ruelle pavée, mieux vaut préparer votre smartphone. Car l’un des sites les plus prisés des photographes vous attend : le Quai du Rosaire. Autrefois, on y vendait des chapelets, aujourd'hui c'est l'un des plus beaux endroits de la ville. Été comme hiver, à l’aurore comme au crépuscule, le Quai du Rosaire rayonne chaleureusement de romantisme. Déluge de cœurs garanti sur Instagram.

En passant par la Huidenvettersplein, qui ressemble à une cour intérieure majestueuse, nous traversons le pittoresque pont Blind-Ezelbrug, qui nous conduit sur la place Burg. C'est le centre de pouvoir de la ville depuis des siècles. L’actuelle administration communale de Bruges siège toujours dans l’hôtel de ville du 14e siècle. La Salle Gothique, avec sa voûte impressionnante et ses fresques retraçant l'histoire de la ville, attire particulièrement l'attention. Mais vous trouverez bien d'autres sites emblématiques à la place Burg. Au fil des siècles, plusieurs édifices majestueux y ont été érigés, toujours dans le style architectural dominant de l’époque. Un cours d’histoire de l’architecture, condensé sur une seule place.

Sanctuaires (artistiques)

The Procession of the Holy Blood in Bruges

Marquons une pause dans notre magnifique découverte de la ville et de ses nombreux sites emblématiques. Nous irons voir ces sites de plus près après un bon lunch. Parmi eux : la Basilique du Saint-Sang. Cet édifice du 12e siècle est l’une des rares églises romanes entièrement conservées dans la région. Elle était la chapelle de Diederik d’Alsace, alors Comte de Flandre. Selon la légende, cette basilique lui devrait son nom et sa renommée. Lors de la deuxième croisade, le Comte aurait reçu un cadeau exceptionnel à Jérusalem : un tube en verre contenant le sang de Jésus. Cette relique est conservée dans la chapelle où elle joue, aujourd’hui encore, un rôle particulier. Chaque année, cette relique est honorée lors de la Procession du Saint-Sang, qui sillonne la ville le jour de l’Ascension. Tous les autres jours de l’année, vous pouvez visiter le sanctuaire de la basilique, où vous trouverez aussi un musée. Ce dernier regorge d’œuvres d’art précieuses liées au Saint-Sang, comme le Grand Écrin du Saint-Sang en argent.

Après ce lieu de pèlerinage, nous visitons un autre lieu du patrimoine religieux. Une courte promenade nous amène jusqu’à la cathédrale Saint-Sauveur, un édifice médiéval avec une tour romano-gothique de 79 mètres de haut. La plus ancienne église paroissiale de Bruges a été rebaptisée cathédrale en 1834 et possède un immense trésor : un jubé historique et des orgues, de somptueuses tapisseries bruxelloises et une riche collection de peintures. Vous y trouvez notamment des chefs-d'œuvre des Primitifs flamands Dirk Bouts et Hugo van der Goes.

Les Primitifs flamands(1)

Sint-Janshospitaal ©Sarah Bauwens

Ces Primitifs flamands sont indissociables de Bruges. Car la ville a été le berceau de ce courant artistique influent. Vous en apprendrez plus à ce sujet lors de notre prochain arrêt : l’hôpital Saint-Jean. Daté du 12e siècle, il s’agit de l’un des bâtiments hospitaliers les plus anciens d’Europe. Aujourd'hui, il fait office de musée. Les salles de malades médiévales, et l’église et la chapelle qui font partie du site, abritent une imposante collection de pièces d’archives et d’instruments médicaux antiques, ainsi qu’une collection d’art exceptionnelle, dont une série d’œuvres du grand maître Hans Memling.

Nous en apprendrons beaucoup plus encore demain sur Bouts, Memling, van der Goes et les autres Primitifs flamands. Il est temps maintenant de régaler nos autres sens. Avec l’eau à la bouche, nous pénétrons dans Choco-Story, le musée du chocolat qui explique par des objets, des démonstrations et des dégustations comment on arrive au chocolat. Les passionnés peuvent fabriquer leurs propres pralines et tous les gourmands se régalent des nombreux produits à déguster. Envie de rapporter tous ces délices à la maison ? Les nombreux chocolatiers dans le centre de Bruges sont prêts à vous accueillir.

Santé ! (1)

Brugse Zot © Jan D'Hondt_1

Alors que la soirée approche, prendre l'apéro ne peut pas faire de mal. Chez nous, cela ne peut signifier qu’une seule chose : une délicieuse bière belge. Vous trouverez sans aucun doute votre bonheur chez De Halve Maan, une authentique brasserie au cœur de la ville, dirigée par la même famille depuis 1856. Vous y dégustez de délicieux classiques comme la Brugse Zot, la Straffe Hendrik et la Blanche De Bruges.

Après un délicieux dîner, le centre offre encore de nombreuses possibilités d’explorer le monde de la bière. ’t Brugs Beertje est un excellent exemple. Ce bar à bière emblématique possède une carte vertigineuse reprenant quelque 300 breuvages belges différents. De quoi en avoir le tournis ! Santé !

Jour 2

Le Lac d'amour

Minnewater © Toerisme Brugge - Jan D'Hondt

La journée d'hier était bien remplie, et ce sera pareil aujourd'hui. Mais nous commençons tout en douceur par le Lac d'amour. Ce petit lac est l’un des endroits les plus romantiques de la ville. Le Parc du Lac d'amour est un lieu idyllique pour se promener. Nous poursuivons notre balade jusqu’au Béguinage. Ce site du patrimoine mondial a été fondé en 1245 et se reconnaît encore à ses petites maisons aux façades blanches et à ses allées pavées entourant un magnifique jardin monastique.

Sur le chemin qui nous ramène vers le centre de la ville, nous faisons un petit détour pour découvrir un élément du patrimoine moderne : la Salle de Concert. Cet édifice unique, érigé dans la ville en début de siècle, est recouvert de milliers de carreaux rouges en terre cuite. Un peu plus loin, vous trouvez également l’abbaye Sainte-Godelieve. Ce monastère vieux de 400 ans a ouvert ses portes au monde extérieur pour la toute première fois en 2021. Vous vous y familiariserez avec la riche histoire de la chapelle protégée et son majestueux autel baroque, sa chaire et sa stalle en bois sculpté.

500 ans d'histoire

Gruuthusepaleis

Hier, nous avons déjà visité plusieurs hauts-lieux du patrimoine brugeois, mais la liste est loin d’être épuisée. Prenons tout d’abord la direction de l’église Notre-Dame. Avec sa tour en briques de plus de 115 mètres de haut (la deuxième plus haute au monde), elle illustre tout le savoir-faire des bâtisseurs brugeois des siècles passés. Mais il n’y a pas que le bâtiment qui impressionne. Cette église possède en effet une profusion de trésors artistiques, comme la statue en marbre de la Vierge à l’Enfant de Michel-Ange. Ce patrimoine est d’autant plus exceptionnel qu’il est littéralement lié à un autre point d’orgue. Un passage vieux de plusieurs siècles relie la chapelle de prière au palais de Gruuthuse attenant. Il fait aujourd’hui office de musée et il résume 500 ans d’histoire brugeoise à travers une profusion d’objets historiques : tapisseries majestueuses, vitraux colorés, élégantes sculptures en bois, dentelle historique, manuscrits bourguignons… Chaque pièce raconte une facette particulière de l’histoire de Bruges.

Lorsque vous aurez assimilé toute cette histoire, le temps sera venu de prendre le large. Car une visite à Bruges ne serait pas complète sans une promenade en bateau. Près du musée Gruuthuse, se trouve l'un des cinq débarcadères de la ville. De là, nous naviguerons sur les canaux de Bruges. Accompagné par les cygnes, vous découvrirez la ville pittoresque sous un angle totalement différent.

De retour sur la terre ferme, il sera l’heure de manger un morceau. Mais ne vous attardez pas trop longtemps car il reste encore quelques incontournables au programme.

Les Primitifs flamands (2)

Visitor in front of painting Groeningemuseum Bruges © Kris De Smedt

Une découverte plus approfondie des Primitifs flamands s’impose. Alors que Bruges atteint son apogée, les beaux-arts dominent. Les grands peintres de l’époque, comme Jan van Eyck et Hans Memling, y développèrent leur style. Vous en avez déjà admiré de magnifiques exemples à l’hôpital Saint-Jean et à l’église Notre-Dame. Le Groeningemuseum va plus loin encore. Vous y trouverez notamment des pièces maîtresses telles que La Vierge au Chanoine Joris van der Paele de Jan van Eyck, le célèbre Triptyque Moreel de Hans Memling et des chefs-d’œuvre d’Hugo van der Goes, Jérôme Bosch et leurs contemporains. Toutes ces œuvres donnent un aperçu varié de l'histoire des beaux-arts belges : une histoire magnifique qui s’étend sur six siècles. Prenez le temps d’admirer ces chefs-d'œuvre.

Ensuite, vous approfondirez davantage encore cette période dans l’Historium. Grâce à des techniques ultramodernes comme la réalité virtuelle et des lunettes 3D, vous serez immergé dans l'histoire. L’Historium vous emmène dans un impressionnant survol virtuel de Bruges à le Siècle d'or.

Santé ! (2)

Bourgogne des Flandres © Bourgogne des Flandres Jurgen de Witte

Pour clôturer ces deux jours à Bruges, deux autres visites rafraîchissantes sont prévues. D'abord : Le musée Bruges Beer Experience, où vous découvrirez de manière interactive l’histoire de la bière (de la Mésopotamie à Bruges), les trappistes, les différentes variétés bières et les méthodes de brassage. Nous prendrons ensuite un dernier verre à la Bourgogne de Flandres. Dans cette brasserie romantique, le brasseur explique lui-même comment sa bière emblématique a été élaborée en mélangeant soigneusement deux bières artisanales. Un représentant unique de notre culture brassicole.

Après cette dernière étape, vous vous installerez dans un bar ou sur une terrasse. Un moment de détente et de plaisir après deux journées bien remplies. Prenez votre agenda et planifiez sans attendre votre prochaine visite à Bruges. À bientôt !

Point info Bruges

SVG

Prêt à partir !

Consultez nos informations utiles pour votre voyage en Flandre :
comment s'y rendre, comment se déplacer, ainsi que quelques détails pratiques.

Vous devriez aussi aimer ces histoires