48 heures à Gand, le secret le mieux gardé d'Europe

2 jours
Gand
Graslei, Ghent

Gand est une ville particulière. Les Trois Tours et l’Agneau Mystique, l’énergie bouillonnante des nombreux étudiants qui y vivent, ses somptueux musées, ses ruelles médiévales, ses nombreux sites culturels : cette ancienne cité industrielle bâtie sur les rives de la Lys et de l’Escaut est plus vivante que jamais. Autant de raisons de venir découvrir ce véritable joyau en 48 heures.

Jour 1

Trois Tours et Agneau Mystique

Belfry, Ghent

Gand abrite un trio mythique : l’église Saint-Nicolas, le Beffroi et la cathédrale Saint-Bavon, qui forment ensemble les Trois Tours de cette ville d’art conviviale et animée. Les trois monuments se prêtent parfaitement à une photo panoramique, mais pas seulement. Depuis le Moyen Âge, le Beffroi est un symbole de prospérité et d’indépendance de la ville. Après un grand escalier en colimaçon, vous profiterez d’une vue imprenable sur la ville.

La cathédrale Saint-Bavon vaut elle aussi le détour. Elle abrite en effet l’Agneau Mystique de Jan van Eyck, l’un des plus grands trésors artistiques au monde. Par son réalisme inédit et sa technique à l’huile, Jan van Eyck a véritablement révolutionné l’art de la peinture. Admirez le génie du maître dans ce magnum opus. L’Agneau Mystique se trouve dans la cathédrale depuis sa finition en 1432. Près de six siècles plus tard, il y trône toujours. Ou à nouveau, pour être plus précis. Le retable gantois est en effet le tableau le plus volé de l’histoire de l’art. Mais aujourd’hui, il a enfin retrouvé sa place et une rénovation minutieuse en fait ressortir les couleurs éclatantes et les moindres détails. Le centre de visiteurs de la cathédrale vous racontera l’histoire mouvementée de ce chef-d’œuvre. Une beauté suprême à l’histoire riche.

Il vous faudra du temps pour vous remettre de tant de beauté, croyez-nous bien. Partez donc en promenade à travers la ville. Repassez devant le Beffroi pour rejoindre un autre monument iconique de la ville : la halle municipale. Ce grand édifice à auvent ouvert se veut résolument contemporain et s’intègre parfaitement avec les immenses tours qui l’entourent. Continuez ensuite jusqu’en haut du pont Saint-Michel. Vous y bénéficierez d’une vue de rêve sur la Lys et ses quais à la fois paisibles et animés. Succès garanti sur Instagram !

Vient ensuite le Korenmarkt, une place historique aux bâtiments typiques où l’on trouve surtout des restaurants et des cafés. Passez également devant les vendeurs de cuberdons et leurs petites échoppes. Une friandise typiquement gantoise. Un peu plus loin se trouve la Werregarenstraat, plus communément appelée la ruelle aux graffitis. Cette véritable toile à ciel ouvert pour jeunes artistes de rue devrait elle aussi avoir son petit succès sur vos réseaux sociaux.

Patershol et Château des Comtes

Gravensteen Ghent

Le prochain arrêt vous fera voyager dans le temps : il s’agit du Château des Comtes. Le comte Philippe d’Alsace a fait rénover ce château sur le modèle des châteaux forts qu’il a pu voir lors des croisades. Pendant des siècles, il fut la résidence du comte de Flandre, avant de devenir un tribunal, puis une prison. Cette riche histoire vous est racontée en détail dans le château même, où vous pourrez voir des armures de chevalier, des armes en tout genre et même une salle de torture. Les remparts offrent par ailleurs une vue magnifique sur la ville.

Le Château des Comtes se trouve dans le Patershol, un vieux quartier à l’âme populaire et aux ruelles sinueuses et pavées. L’ambiance bohème qui y règne en fait un lieu agréable pour flâner, avec de chouettes restaurants et cafés. Vous y trouverez également la Maison d’Alijn, un musée dédié à la vie quotidienne d’autrefois. Une bonne dose de nostalgie et une visite incontournable pour les plus jeunes.

Ce quartier est également le point de départ idéal pour découvrir Gand d’une manière totalement différente : sur l’eau. La ville se trouve à la confluence de l’Escaut et de la Lys, l’eau y est donc omniprésente. Partez à la découverte des façades historiques et des coins cachés sous un tout autre angle.

Gand by night

Ghent at night - (c) Stad Gent - Dienst Toerisme

Le soir approche, il est temps de vous reposer un peu. Deux possibilités s’offrent à vous. Le Baudelohof est un joli parc situé en centre-ville qui abrite des arbres anciens, une plaine de jeux et de nombreux coins agréables. Ou allez vous promener à Portus Ganda. Ce port de plaisance est l’endroit idéal pour se détendre, admirer les bateaux et profiter du coucher de soleil.

Une fois le soleil disparu, retournons en centre-ville. Vous y trouverez d’innombrables coins pour partir à la découverte de la culture culinaire belge, et notamment de nos fameuses bières. Des bistrots à bières spéciales renommés tels que De Trollekelder, De Dulle Griet et l’ancien bordel Waterhuis aan de Bierkant vous proposent une large sélection de nos meilleurs breuvages à base d’orge. Vient ensuite la musique, toujours présente à Gand. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’UNESCO a décerné à la ville le titre de Creative City in Music. Laissez-vous surprendre dans l’une des salles de concert telles que la Handelsbeurs, admirez les groupes répartis sur les différentes scènes autour du Vlasmarkt ou profitez d’un concert de jazz au Hot Club Gent. Une fin de journée en douceur ou une transition idéale vers la vie nocturne trépidante de la ville. C’est à vous de voir.

Jour 2

Des livres, des livres et ecore des livres

De Krook, Ghent - (c) Michiel Devijver

Une bonne journée commence par un bon petit déjeuner, ou un brunch si vous préférez. De nouveaux coins gourmands apparaissent chaque semaine à Gand. C’est le point de départ idéal pour votre deuxième journée de visite. Place maintenant aux livres, qui occupent une place prépondérante dans la ville. Gand est en effet une ville étudiante par excellence. On le remarque à l’ambiance animée et aux nombreux étudiants qui s’y baladent à vélo, mais aussi au patrimoine de la ville. Deux magnifiques bibliothèques se trouvent à quelques pas l’une de l’autre. La plus récente s’appelle De Krook, une merveille d’architecture moderne qui ne ressemble en rien à une bibliothèque traditionnelle : ateliers, groupes de lecture, débats philosophiques, festivals de cinéma, concerts, expositions consacrées à la musique et à la technologie… Vous y trouverez de tout. C’est également l’endroit idéal pour voir du monde.

Un peu plus loin se trouve la deuxième bibliothèque : la Tour des Livres. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une tour remplie de livres. Ce monument architectural conçu par l’un des fondateurs de l’Art nouveau, Henry Van de Velde, abrite plus de trois millions de livres. Cette bibliothèque universitaire est parfois appelée « la quatrième tour de Gand ». Vous avez déjà vu les trois premières hier, mais celle-ci vaut également le détour.

Entre ces deux monuments du livre se trouve le centre d’art 'VierNulVier'. Ce complexe remarquable est l’un des porte-drapeaux de la vie culturelle gantoise. Il est réputé pour sa grande diversité d’expositions, de spectacles, de pièces de théâtre, de concerts, de festivités et bien plus encore. Consultez d’abord l’agenda 'VierNulVier'. Si rien ne vous parle, vous pourrez également profiter de l’ambiance conviviale et détendue de l’immense café culturel à l’intérieur du bâtiment.

Triumvirat muséal

STAM, Ghent - (c) Phile Deprez

Poursuivons notre promenade avec le quartier des musées. Si l’histoire de Gand remonte à plusieurs siècles, le Musée municipal d’Art contemporain (S.M.A.K.) se concentre lui sur l’après-Seconde Guerre mondiale. D’Andy Warhol à Francis Bacon en passant par Panamarenko et Karel Appel : le S.M.A.K. abrite une large collection permanente complétée par des expositions temporaires fascinantes.

Revenons maintenant un peu en arrière. Le Musée des Beaux-Arts (MSK), situé juste en face du S.M.A.K., est dédié aux arts plastiques plus anciens, du Moyen Âge au 20e siècle. On y trouve notamment le Portement de Croix de Jérôme Bosch et la Flagellation du Christ de Pierre Paul Rubens.

Jamais deux sans trois : direction un troisième musée. Le Musée de la Ville, communément appelé STAM, raconte l’histoire de Gand. La gigantesque photo aérienne de la ville imprimée au sol est un bon début pour découvrir Gand autrement.

Une apothéose apaisante

Ghent © Stad Gent – Dienst Toerisme

Après ce triumvirat muséal, retournons en centre-ville. Cette promenade le long de la Lys vous fera notamment découvrir l’œuvre d’art lumineuse « Les Oiseaux bleus », inspirée de la pièce de théâtre « L’Oiseau bleu » de Maurice Maeterlinck. Ce Gantois a remporté le prix Nobel de littérature en 1911. Une fois la nuit tombée, le spectacle y est somptueux.
Choisissez maintenant une terrasse, le long de l’eau ou dans les ruelles sinueuses, pour prendre l’apéritif. Vous pourrez ensuite vous faire plaisir dans l’un des nombreux restaurants de la ville. Les possibilités sont sans limite !
Après ce dernier repas, une nouvelle attraction vous attend. Une expérience aussi simple qu’époustouflante : une promenade urbaine by night. Les magnifiques façades et monuments historiques se métamorphosent en une scène nocturne féérique d’ombres et de lumières. Vous verrez rarement quelque chose d’aussi beau !

Et voilà pour ces 48 heures à Gand. Ce programme a été parfaitement pensé, mais il y a toujours un risque que vous deviez en supprimer l’un ou l’autre élément. Si vous venez la troisième semaine de juillet, la ville sera totalement différente. Ce sont alors les Gentse Feesten, un festival urbain culturel et festif de dix jours comme vous n’en verrez nulle part ailleurs. La ville se retrouve sens dessus dessous, tout y est différent et tout le monde fait la fête. Un événement incontournable ! À bientôt ?

Point info Gand

SVG

Prêt à partir !

Consultez nos informations utiles pour votre voyage en Flandre :
Comment s'y rendre, comment se déplacer, ainsi que quelques détails pratiques.

Vous devriez aussi aimer ces histoires