48 heures à Malines : vivez plein d'aventures hors des sentiers battus

2 jours
Malines
Central Square (Grote markt) - Mechelen

Une tour emblématique, les récits de la fastueuse époque bourguignonne, de précieuses leçons d'histoire, des activités amusantes pour les plus petits et de savoureux rafraîchissements issus de notre célèbre tradition brassicole. Malines est un joyau méconnu qui vaut le détour. Promis, vous ne serez pas déçu.

Jour 1

Grimpez à la découverte de l'histoire

Saint Rumbold's Cathedral

Quand on parle de villes flamandes, on pense vite à Bruxelles la trépidante ou à Anvers l’élégante. Mais entre ces deux métropoles se trouve une ville tout aussi grandiose : Malines. Cette charmante ville d'art est majestueuse dans sa modestie et vaut largement le détour. La visite de cette ville commence, comme il se doit, sur la Grand-Place. Vous vous retrouvez directement à l’ombre de l’imposante cathédrale Saint-Rombaut. La construction de ce monument emblématique a commencé au 13e siècle. Aujourd’hui encore, il surplombe fièrement la ville. Avec ses spectaculaires piliers flottants et sa tour plate inachevée, une aura assez mystérieuse se dégage de cet édifice.

Vous pouvez aussi le découvrir de plus près. Enfilez vos chaussures de marche et montez au sommet de la tour Saint-Rombaut. Lors de votre ascension, vous pourrez reprendre votre souffle dans les six salles de la tour, où vous découvrirez 500 ans d’histoire. Une belle récompense vous attend au terme de cette ascension : le skywalk et la vue captivante qu'il offre jusqu’à Bruxelles et Anvers. L'endroit rêvé pour prendre un bon bol d'air et sentir le vent dans vos cheveux. Autre point positif : la descente demande moins d’énergie que la montée ! Ne nous arrêtons pas en si bon chemin !

Splendeur, faste et grandeur

Museum Hof van Busleyden

Une fois de retour sur la terre ferme, une courte promenade nous conduit vers d’autres éléments incontournables. Tout d’abord les nombreuses façades des bâtiments sur la Grand-Place, datant de la Renaissance (16e siècle) à la période rococo (18e siècle). Un peu plus loin se trouve l’hôtel de ville, un bâtiment gothique auquel des éléments baroques furent ajoutés par la suite. Une fois que vous aurez admiré l’antique splendeur de la Grand-Place, continuez le parcours qui vous emmène à l’église Saint-Jean.

Cette église gothique du 15e siècle est un modèle de splendeur et de faste. Cela n’a rien de surprenant. Lors de la construction de l’église, cette paroisse était l’une des plus riches du pays.  Il en a résulté quelques trésors impressionnants. La conception unique des bancs des marguilliers en est un premier exemple. Ils ont été fabriqués sur mesure pour les riches bailleurs de fonds de l’église. Ils pouvaient ainsi assister aux offices religieux dans le plus grand des conforts. La richesse se reflète aussi dans le foisonnement artistique. L’autel de l’église Saint-Jean est dominé par l’Adoration des mages de Pierre Paul Rubens. Ce chef-d’œuvre baroque faisait initialement partie d’un triptyque, taillé sur mesure pour cette église. Les deux autres parties ont disparu de Malines pendant la Révolution française et n’ont malheureusement jamais été retrouvées. L’église compte toutefois quelques autres joyaux, par exemple l’Annonce de la naissance, de l’atelier de Rubens, et Les Quatre évangélistes de Jacob Jordaens.

Outre les églises et la cathédrale, Malines regorge de palais, d’élégants hôtels particuliers et de résidences. L’un des plus beaux exemples est le musée Hof van Busleyden, un magnifique hôtel particulier de la Renaissance. Aux 15e et 16e siècles, Malines était la capitale des Pays-Bas bourguignons. À cette époque, le monde était en pleine évolution. La Renaissance est arrivée et a tout chamboulé : « l’homme » prit alors la place centrale dans la société. Aujourd’hui, ce magnifique palais témoigne de ce foisonnement d’histoires et d’idées. Il vous fera découvrir l’histoire trépidante des Bourguignons et dévoilera ses trésors (artistiques) et récits. Et ils sont nombreux. Jérôme de Busleyden, juriste, mécène et humaniste, a vécu dans ce lieu où il a accueilli les plus grands noms de l’époque. Le philosophe Thomas More, connu pour son chef-d’œuvre l’Utopie, s’y sentait comme à la maison. Le théologien et écrivain Didier Érasme y avait également fait une apparition.

Le musée Hof van Busleyden nous fait découvrir une impressionnante gamme d’idées, d’œuvres d’art et d’histoires. Après cette visite, il est grand temps de prendre un déjeuner tardif, pour se remettre de ses émotions. Sans tarder, nous reprenons notre balade avec un clin d’œil à Érasme, que nous avons déjà découvert chez Van Busleyden. Son œuvre la plus connue s’appelle L'Éloge de la folie. Et notre prochain arrêt rend également hommage à tout ce qui est dingue et farfelu : le musée Cabinet artistique des Fous. Ce musée présente une collection de peintures satiriques avec des métaphores évoquant des comportements dits répréhensibles et les punitions correspondantes.

Recueillement sacré et rafraîchissements

Large Beguinage - Groot begijnhof © Piet De Kersgieter

Après cet intermède amusant, pourquoi pas un retour au calme ? Une petite promenade traversant l'animation du centre-ville nous emmène vers un oasis de recueillement : le Grand Béguinage. À partir du 16e siècle, ce fut la maison des béguines, un groupe de femmes célibataires qui consacraient leur vie à Dieu. Elles vivaient ensemble dans un béguinage, une petite ville au cœur de la ville. Il se caractérise par des ruelles en méandre, des allées pavées et des maisons pittoresques. Grâce à son caractère typiquement flamand et à son architecture particulière, le Grand Béguinage figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ici, vous aurez l'impression de remonter le temps. Profitez du silence pour ce voyage à travers les siècles. Ces monuments protégés sont toujours habités aujourd'hui. Et les habitants apprécient également le calme.

La Flandre est un trésor au patrimoine riche, c’est évident. Mais il ne compte pas que des églises et des cathédrales, des beffrois et des œuvres d'art. On y retrouve également notre célèbre bière belge, ce breuvage houblonné que le monde entier nous envie. Malines n'est pas en reste dans ce domaine, notamment grâce à la Brasserie Het Anker, célèbre pour sa Gouden Carolus. Créée en 1471, Het Anker est l’une des plus anciennes brasseries de Belgique. Cette brasserie emblématique se trouve aujourd’hui à deux pas du Grand Béguinage.

Une entrée en matière idéale pour découvrir notre riche culture brassicole. Vous déambulerez dans l’authentique salle de brassage avec ses cuves en cuivre et pourrez déguster les différentes versions de la Gouden Carolus. La plus célèbre est sans aucun doute la Gouden Carolus Classic, déjà récompensée par d’innombrables prix dans le monde entier. Le lieu idéal pour un apéritif, avant de reprendre la direction du centre.

Une fois de retour, nous terminerons par une promenade nocturne le long de la Dyle. Vous pouvez emprunter le sentier de la Dyle, qui vous mène le long de la rivière et qui la traverse. Au crépuscule, vous découvrirez la ville sous un autre angle. Une dernière étape qui éveillera votre appétit et vous conduira tout naturellement dans l’un des nombreux restaurants du centre-ville. Et bien sûr, après le repas, vous trouverez de quoi prendre un dernier verre. À cet égard, De Hanekeef est vivement recommandé. Le plus ancien café de Malines propose plus de 50 bières différentes. De quoi passer un bon moment avant d'aller vous coucher.

 

Jour 2

Lors de notre premier jour à Malines, nous sommes partis à la découverte du patrimoine, de l'histoire et des récits que la ville a à nous offrir. Il en sera de même pour le deuxième jour. Nous commencerons dans le calme et la tranquillité avec une croisière sur la Dyle. En naviguant sur l’artère vitale de Malines, vous en apprendrez davantage sur les nombreux bâtiments exceptionnels qui bordent ses rives et sur l’histoire de cette ville séculaire.

 

Pages sombres

Kazerne Dossin - Museum & Memorial © Stijn Bollaert

Le voyage dans les livres d'histoire ne s'arrête pas là. Malheureusement, ils contiennent parfois aussi des pages particulièrement sombres. Nous en apprendrons plus à ce sujet au Musée de la Caserne Dossin. Pendant la Seconde Guerre mondiale, cette ancienne caserne militaire était un camp de transit pour les Juifs et les Roms en route vers les camps d'extermination nazis. 25 484 Juifs et 352 Roms ont été déportés au départ de ce lieu. Parce qu’il ne faut jamais oublier cette abomination, la Caserne Dossin est aujourd’hui un musée, un mémorial et un centre de documentation sur l’Holocauste et les droits de l’homme. Il porte à la fois sur l’horreur d’antan et sur les questions actuelles des droits de l’homme.

Ce n'est pas un lieu qui se visite à la légère, car il raconte une histoire essentielle. Si vous souhaitez approfondir cette thématique, vous pouvez encore visiter le Fort de Breendonk. À l’époque, ce lieu situé à deux pas de Malines faisait office de « camp de transit » pour dissidents, résistants, otages et Juifs. Aujourd'hui, c'est un mémorial qui témoigne des souffrances de cette période.

Un autre monde

Winter Garden of the Ursuline nuns (Wintertuin Ursulinen) © Visit Mechelen - Koen Broos

Pour se remettre de ces récits impressionnants et poignants, nous nous dirigeons vers un tout autre endroit. Nous prenons le bus (et nous marchons un peu) et nous nous arrêtons une demi-heure plus tard au Jardin d’hiver des Ursulines, un lieu empreint d’une beauté presque sacrée. Vers 1900, l’ordre monastique des Ursulines s’est emparé de ce joyau de l’Art nouveau, alors une entreprise ultramoderne. Mais sa beauté est intemporelle. Qu'importe la saison, les rayons dorés du soleil caressent la coupole en verre et diffusent une aura printanière sur une impressionnante sélection de plantes, fleurs et fougères. En pénétrant dans ce complexe monumental, vous entrez dans un monde merveilleux. Attention : fin 2022, le Jardin d’hiver a fermé temporairement ses portes pour des travaux de rénovation. Il rouvrira ses portes en septembre. Vérifiez donc attentivement l’agenda avant de planifier une visite.

Pour les petits (et les grands)

Animal Park Planckendael © Planckendael, Jonas Verhulst

Une fois le calme revenu, le moment est peut-être venu de libérer l'enfant qui est en vous. Malines a beaucoup à offrir dans ce domaine. Tout d’abord, le Musée du jouet, un monde d’imagination, d’émerveillement et de nostalgie. La riche collection du musée donne un aperçu de la culture du jouet des temps passés.

Vous aurez ensuite le choix entre deux excursions adaptées aux enfants. Première destination : Planckendael à Muizen, une commune située au sud de la ville. Dans ce zoo, vous ferez la connaissance de l’éléphant Kai-Mook, vous nourrirez les perroquets lori colorés, vous admirerez les cigognes qui claquettent, vous observerez les girafes et les antilopes, les lémuriens et les lémurs maki catta, les pingouins et les koalas… Planckendael vous réserve des heures de plaisir en compagnie des animaux.

En deuxième option, vous pouvez vous rendre à Technopolis, un centre d’activités passionnant dont les thèmes sont la science et la technologie. Cet endroit est un lieu d'émerveillement. Saviez-vous que l'univers est infini ? Que les rayons du soleil peuvent provoquer des déplacements d'objets ? Que vous pouvez transformer un nuage de fumée en bloc de glace ? Les installations interactives et les expériences bluffantes réveilleront l’Einstein qui sommeille en vous.

Un terminus bourguignon

Palace of Margaret of Austria (Paleis Margareta van Oostenrijk) © Koen Broos

Après une excursion revigorante, nous revenons dans le centre-ville de Malines. Hier, nous y avions déjà rencontré les Bourguignons au Musée Hof van Busleyden. Nous clôturerons notre visite à Malines dans la même ambiance. Pour ce faire, nous nous rendons à la Cour de Savoie. Cet édifice somptueux fut le palais de Marguerite d’Autriche, régente des Pays-Bas des Habsbourg entre 1507 et 1530. Son palais résidentiel est le tout premier bâtiment Renaissance des Pays-Bas. Vous serez ébloui par sa magnifique façade. Complétez votre visite par une promenade dans le charmant jardin.

Et nous clôturons ainsi paisiblement deux journées bien remplies. Bien sûr, cela ne suffit pas pour découvrir tous les récits, l'histoire, les atouts et le patrimoine de la ville. Mais c'est à tout le moins un magnifique début. Le reste sera pour votre prochaine visite.
À bientôt !

Point info Malines

Prêt à partir !

Consultez nos informations utiles pour votre voyage en Flandre :
Comment s'y rendre, comment se déplacer, ainsi que quelques détails pratiques.

Vous pourriez aussi aimer ces itinéraires