Dieric Bouts

media:bynder:d6709eb8-30c2-4a15-ab8e-fa0fabd41c56

Dieric Bouts (env. 1415 – 1475) est l’un des grands Primitifs flamands. Le peintre a offert au monde une œuvre qui regorge de scènes d’une grande richesse, de portraits puissants et de paysages à l’ambiance surnaturelle. Bien qu’il n’y soit pas né, il est considéré comme un Louvaniste pur sang.

Dieric Bouts, Primitif flamand à Leuven

Dieric Bouts était un artiste de son époque. Il n’était pas un homo universalis ou un génie romantique, mais un créateur d’images pur-sang. Le patrimoine qu’il a laissé en est la preuve : une riche collection de compositions harmoniques dans une palette de couleurs vives. Malgré l’utilisation de tons chauds, ses toiles baignent dans une ambiance de retenue. Bouts a évité toute dimension dramatique dans ses œuvres. Ses personnages sont représentés de manière presque stoïque et dégagent une certaine piété. Ce style lui a valu le surnom de « Peintre du silence ». Ses figures font partie intégrante de l'intérieur ou du paysage de la toile, souvent dans une composition équilibrée et symétrique.

Plusieurs influences sont très reconnaissables dans l’œuvre du Louvaniste. Tout comme le grand Jan van Eyck, Bouts arbore une vision précise de la réalité. Le mentor (présumé) de Bouts, le Primitif flamand Rogier van der Weyden, était également une source d’inspiration. Ils se sont tous deux démarqués par leur plasticité, la suggestion d'une tridimensionnalité dans un tableau.

media:bynder:4f9c2bf8-3e9c-45e3-a6f2-e1591ef4f7da
media:bynder:0cd57d31-6e45-464e-8f75-bb674adef626

Même si Bouts est né à Haarlem (Pays-Bas), il figure tout de même dans les livres d’histoire comme l’un des plus importants Louvanistes. Bouts y atterrit vers 1448. Il y épousa sa Catharina Van der Brugghen, la fille d’un marchand fortuné. Ensemble, ils eurent quatre enfants. Deux d'entre eux, Dieric junior et Aelbrecht, ont suivi ses traces et sont devenus peintres. Dieric Bouts décéda à l’âge de 60 ans dans sa maison dans la Minderbroedersstraat à Leuven.

De son vivant déjà, Bouts a occupé une position importante au sein de la ville. Durant les neuf dernières années de sa vie, Bouts était le peintre officiel de la ville de Leuven. Pour admirer son œuvre, vous pouvez vous rendre dans les principaux musées des pays occidentaux, mais aussi à Leuven. Son magnum opus La Cène se trouve toujours à son emplacement d’origine : l’église Saint-Pierre au cœur de Leuven. Près de 600 ans après sa mort, Bouts y est toujours chez lui.

Dieric Bouts en Flandre

Dieric Bouts est l’icône artistique de Leuven par excellence. Ce Primitif flamand est présent dans les principaux musées des pays occidentaux, mais il est surtout présent chez lui, en Flandre. Découvrez son œuvre à Leuven, mais aussi à Bruges et à Bruxelles. Découvrez ce pionnier de la Renaissance.

media:bynder:c8e28b0f-c631-4546-8604-db122f9027a4

Suivez-nous sur @The Flemish Masters