©Rock Werchter

Pendant les mois d’été, la Flandre est encore plus en effervescence que d’habitude. Chaque année, l’été des festivals repart à la conquête de tous les cœurs. Des giga-événements aux petites festivités, il y en a pour tous les goûts.

C’est lorsque le festival de musique Torhout-Werchter a vu le jour dans les années 1970 qu’est née notre culture du festival. Cette icône musicale – devenue entre-temps Rock Werchter – reste aujourd’hui l’un des festivals les plus grands, les plus connus et les plus importants du continent. Il a été élu à plusieurs reprises meilleur festival au monde et a été le fondateur d’une toute nouvelle culture en Flandre. Il en a inspiré beaucoup d'autres, et avec succès. Tomorrowland – encore une invention belge – a entre-temps conquis le monde. Le Pukkelpop, qui s’adresse aux jeunes plus alternatifs, est également une institution sur la scène européenne. Mais la Flandre a bien plus à offrir que « ces trois icônes ». Tout l’été, il y a toujours quelque chose à vivre. D’innombrables festivals, petits ou grands, chacun avec sa propre identité.

De 7 à 77 ans

Les festivals s'adressent traditionnellement à un public jeune. Car ce sont des grands-messes pour la jeunesse, la musique, les rencontres et les amitiés. Mais pourquoi seraient-ils réservés à une seule tranche d'âge ? De nombreux festivals prouvent que les limites d’âge sont superflues

Le Cactus Festival au cœur de Bruges en est un excellent exemple. Le féérique Minnewaterpark vous accueille à chaque fois dans une oasis familiale. Bien sûr, il y a de grandes scènes, mais aussi de nombreux coins tranquilles pour se reposer, aménagés avec des tables, des stands de restauration et des animations pour enfants. Ceux qui en ont assez de la violence musicale chercheront simplement un hamac pendant que les enfants pourront s'amuser en toute tranquillité sur les installations de jeux. 

Autre fleuron du genre, Dranouter, ce Festival of New Traditions s’appuie sur une longue histoire de musique folk. Aujourd'hui, on y trouve encore de nombreux genres populaires que l'on trouve peu ailleurs. Et en même temps, tous les âges peuvent y accéder ! 9 mois ? Bienvenue ! 99 ans ? Également ! Entre les deux ? Bienvenue dans l’ambiance cosy de Dranouter, avec une attention pour tous : jeunes, vieux et l’environnement. Car même dans les festivals, nous prenons soin de l'environnement. 

Cactusfestival ©Kasper Vandermaesen

Préserver l'environnement

Cela nous amène sans transition à la durabilité. Dranouter était déjà un pionnier dans ce domaine, avec un éventail d'initiatives écologiques. Beaucoup de ces interventions sont aujourd’hui devenues mainstream. L’ancien cauchemar d'une prairie couverte de gobelets en plastique appartient définitivement au passé. Les gobelets réutilisables sont désormais la norme, l’offre végétarienne dans les stands de restauration augmente d’année en année, la mobilité, la consommation d’eau et le traitement des déchets sont de plus en plus réfléchis. 

Paradise City figure à cet égard parmi les meilleurs élèves. Pionnier en matière de durabilité, le festival électro a déjà remporté plusieurs prix. Le festival se déroule sur le domaine autour du château de Ribaucourt. Cette terre est sacrée (et impeccable) même pendant le festival. Tentes en carton, toilettes à aspiration, navettes électriques, énergies renouvelables… Paradise City vous procure toujours plus de plaisir pour une empreinte écologique toujours plus réduite. 

©Dranouter

Une multitude de décors de rêve

Paradise City se déroule dans le magnifique domaine d’un château. L’eldorado de la musique urbaine, Couleur Café, se niche à l’ombre de l’emblématique Atomium. Doel Festival a trouvé sa place dans le « village fantôme » abandonné de Doel. Le tout nouveau Live is Live a pour décor les plages de la mer du Nord. La Flandre s’y connaît en lieux de festivals uniques. 

Sans parler des Gentse Feesten. Ce festival urbain unique occupe tout le centre historique de la magnifique ville de Gand. Pendant dix jours, la ville est un grand terrain de festivals, avec des dizaines, voire des centaines de scènes et un programme presque infini de musique, de danse, de théâtre, d’opéra, de spectacles de rue, de performances et – peut-être le plus important – d’une animation particulièrement importante. Un exemple classique de l’adage « il y en a pour tous les goûts. » 

©Gentse Feesten

Et on peut aussi danser ?

Danser ? Oh oui ! Les étés des festivals ont longtemps été dominés par la pop, le rock et les genres alternatifs, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. Du reggae au folk, du jazz au latino-américain, des chansons à texte au hip-hop. Tout amateur de musique trouvera son bonheur dans les nombreux festivals de Flandre. Il en va de même pour ceux qui aiment se dégourdir les jambes. Depuis que Tomorrowland a conquis le monde, les festivals de dance ont poussé comme des champignons. WECANDANCE, The Qontinent, Extrema Outdoor, Voodoo Village… la liste ne cesse de s’allonger. Le headbanger ne règne plus en maître, les danseurs ont également trouvé leur place.

©Tomorrowland

Mais pas besoin de faire partie d’une des deux catégories pour profiter du magnifique été des festivals en Flandre. La longue liste ci-dessus en témoigne. Les festivals ont quelque chose à offrir à chacun d’entre nous. La seule chose qui compte vraiment se résume en deux mots. Amusez-vous. 

Retour en haut de page